Lang Thomas

6x6

Tout commence il y a 9 ans, la femme de Thomas Lang est enceinte, il veut saisir cet instant, laisser une trace et se mettre au défi d’une expérience : utiliser l’usage de la planche contact pour créer une image unique.
La première est réussie, la vue globale donne à voir, des détails, des erreurs, un désordre qui s’équilibre.
Les images se suivent, la part belle à l’accident, la beauté est imprévisible, la narration abstraite, il laisse venir…
La déconstruction permet d’envisager une nouvelle image, une autre lecture. Le regard doit se déplacer, s’interroger, chercher non pas au delà, mais dans l’image.