Millet Isabelle

Boîtes Instants

À travers ses photographies, Isabelle Millet tente de restituer l’épaisseur du temps. Elle rend compte d’une fragilité de l’image proche des illusions projetées par les lanternes magiques du siècle des lumières ou les dioramas du xixe siècle. L’utilisation de clichés transparents superposés permet de suspendre les déplacements et de fabriquer des images où le quotidien devient un arti ce, une étrangeté issue de l’évidence. Ainsi, les Boîtes Instants déstabilisent le paysage et décomposent les événements. L’unité de temps et de lieu est remise en question.