Conférence : le roman-photo

Type :


Conférence sur le roman-photo par Frédérique Deschamps

Méprisé, conspué, honni, le roman-photo a cependant été un best-seller de la littérature populaire pendant vingt-cinq ans. Héritier de la bande dessinée et du ciné-roman, le roman-photo est apparu en Italie en 1947 et a immédiatement conquis des millions de lecteurs, en grande majorité des femmes. Il s’est ensuite exporté – puis fabriqué – dans toute l’Europe méditerranéenne et en Amérique du Sud. Ces bluettes en noir et blanc, pas toujours aussi niaises que certains le pensaient, étaient le reflet d’une époque et de ses aspirations, des débuts de la société de consommation et du désir d’émancipation des femmes.

En 1962 sort La Jetée, ovni cinématographique légendaire de Chris Marker. Le film est sous-titré « photo roman ». Dans les années 1960, nombreux sont ceux qui s’emparent de ce procédé narratif et se l’approprient pour raconter autre chose que des histoires à l’eau de rose : communistes, catholiques, situationnistes, pornographes, satiristes… Aujourd’hui, le roman-photo connaît un regain d’intérêt avec quelques productions remarquées telles que La Fissure ou L’Illusion Nationale. Et Nous Deux se vend encore à 350 000 exemplaires par semaine…

Frédérique Deschamps est journaliste et éditrice photo. Elle est l’auteur du projet « Roman-Photo » qui a donné lieu à une exposition au Mucem de Marseille puis au Musée de la Photographie de Charleroi.

Venez écouter la conférence sur le roman-photo le mercredi 13 novembre à 19h à la Médiathèque Françoise Sagan !
Inscription sur place ou par téléphone au 01 53 24 69 70.

Photo extraite du roman-photo Qualcosa che si chiama onore (Quelque chose qu’on appelle l’honneur) publié dans la revue Bolero Film en 1960. © Arnoldo Mondadori editore.