Carrière Zabou

Elements after crimes, 44.86°N 16.77°E

Décembre 2013, les fouilles sont achevées dans le charnier de Tomasica en République serbe de Bosnie. Quelque 600 personnes y avaient été ensevelies, ce qui en ferait le plus gros charnier découvert en Europe depuis la Seconde Guerre Mondiale. Zabou Carrière, qui avait suivi les fouilles, y est retournée. Elements after crimes, 44.86°N 16.77°E montrent de l’eau, de la boue, des pierres, des plantes, autant d’éléments de la nature d’une apparente banalité. Plutôt que des paysages, ce sont des surfaces qui sont photographiées, celles-là même qu’il a fallu creuser pour en dégager les restes des morts recherchés depuis vingt ans. “L’herbe n’est pas dégoûtée de pousser dans ces campagnes maudites”, écrivait Vladimir Jankélévitch à propos d’Auschwitz.

 

Diplômée de l’ENSAV la Cambre, Zabou Carrière a travaillé pour la presse avant de mener des projets plus personnels. Son travail s’intéresse à la nature humaine dans ce qu’elle a de beau ou décevant, ses forces et ses failles. Que ses contemporains soient présents dans ses photographies ou absents, c’est leur rapport à l’Autre qui est interrogé.