de Fornel Alice

L'invisible

« L’énigme tient en ceci que mon corps est à la fois voyant et visible. Lui qui regarde toutes les choses, il peut aussi se regarder, et reconnaître dans ce qu’il voit alors l’ « autre côté » de sa puissance voyante ».

L’œil et l’esprit, II, Maurice Merleau-Ponty.

Cette série se propose d’explorer l’énigme qu’est la visibilité de celui qui voit. Le photographe, comme le peintre selon Paul Valéry « apporte son corps ». Ce corps, ce regard du photographe est l’invisible. Il s’oppose, tout en le rendant possible, à l’espace de visibilité qu’est une photographie. Toutefois, peut-être est-il toujours en même temps sinon visible, du moins présent.

Cette présence peut être la présence fantomatique d’une ombre portée ou de la direction d’un regard. Elle peut être aussi la présence minimale d’une interprétation. L’œil et la présence du photographe n’est pas face au sujet photographié mais fait partie, comme ce qui est visible, du « grand spectacle » du monde dans lequel le visible et l’invisible ne s’opposent pas mais plutôt s’impliquent l’un et l’autre.