Fonssagrives Fernand

Corps formels

La Galerie Miranda et la Galerie Michael Hoppen présentent un dialogue photographique entre les nus en noir et blanc de Fernand Fonssagrives, premier mari du célèbre mannequin Lisa Fonssagrives devenue après la femme d’Irving Penn, et les mises en scènes sophistiquées et ludiques de Noé Sendas. La Galerie Miranda présentera une sélection de tirages signés de l’artiste, exposés à Paris pour la première fois.

 

Né d’un père sculpteur et d’une mère musicienne, Fernand Fonssagrives (1910 – 2003, France) a été encouragé très tôt à vivre ses passions : science, art, sport, gymnastique et danse. À l’âge de 18 ans, il est parti pour les États-Unis afin de poursuivre des études de danse et revient en Europe à l’âge de 21 ans pour son service militaire. En 1935, il a rencontré et épousé la jeune danseuse suédoise Lisa Bergstrom : partenaires en danse et dans la vie, leur collaboration a fortement marqué la carrière de Fonssagrives dont les photographies en chiaroscuro, des nues de Lisa formalisées par un jeu géométrique d’ombres et de lumières, ont créé un précédent dans le genre du nu, depuis beaucoup imité.