Hidrot Jules

Lignes

La série Lignes se concentre sur la structure du métro parisien. Architecture emblématique, cet espace est pourtant peu regardé, voir mal perçu pour ses usagers au quotidien. Jules Hidrot cherche à apporter un nouveau point de vue sur ce décor. Les couloirs, escaliers, lumières, câbles sont autant de matière pour créer des compositions minimalistes et proposer une nouvelle vision, plus abstraite et plus épurée, de cet espace « public ».

 

Frontalité, fragments, densification définissent le vocabulaire photographique de Jules Hidrot. Au centre de son travail, le paysage urbain, qu’il interroge plein cadre. Eclatés, répétés, retournés, isolés il s’approprie par fragments la ville et se joue de la perte de repères visuels pour créer un nouvel espace autonome. Il produit des images ambigües, où le doute fait partie intégrante de l’œuvre. Entre réalité et artifice, il interroge la frontière entre approche urbanistique et plastique.