La Ganza Nadja

Don't let me sleep

Cette série a été réalisée à la Maison Hospitalière de Cergy Pontoise, accueillant les personnes fragiles qui présentent des troubles psychiques importants. De ce lieu, naît le désir chez Nadja La Ganza de mettre en scène une histoire, un imaginaire, une vision, une émotion, une poésie… Cet endroit l’inspire, fait écho à ses rêves, à ses peurs, à ses envies de jouer avec ses ambiguïtés cachées. Il y a toujours des risques à mettre en scène des personnages, car le processus d’identification n’est jamais loin, pour celui qui crée, mais aussi pour celui qui regarde… Chacun y voit ce qu’il veut voir, c’est un espace de liberté qui permet des interprétations ou des divagations, et cela nous échappe, l’oeuvre n’appartient plus à son créateur. Elle existe au regard de celui qui la contemple. L’image donne ainsi à voir ce que l’on ne perçoit pas… La beauté de la fragilité.

 

Nadja La Ganza est une artiste française, photographe de mode et céramiste. Elle vit et travaille dans le Vexin. Nadja étudie la gravure et la céramique aux Beaux Arts de Sydney et le cinéma à UBS entre 1998 et 2005. Elle expose régulièrement à la Gallery Blender (Sydney) et en Europe.