Sellem Amanda

La traversée

C’est un voyage en trois étapes : Oran, Sète et Paris. Ce voyage, c’est celui de la grand-mère qui, en 1962, quitte l’Algérie pour la France portant en elle un morceau de l’Histoire. Une part de l’exil, aussi. La petite-fille l’écoute, recueille les propos intimes qui sont ceux de sa famille, les faits entrent en résonance avec des extraits radios et de journaux, et de toutes ces archives qui sont imprégnés du passé d’une communauté.

La Traversée est avant tout le résultat d’une longue période de rassemblement d’archives familiales avec plus d’une centaine de tirages suivi d’un travail de numérisation et de restauration pour certains tirages. Cette installation photographique a fait l’objet d’un long moment d’éditing afin d’obtenir un récit visuel en résonance avec la composition sonore réalisée avec l’aide d’Adrien Zanni.

 

Amanda Sellem est marquée par les grands espaces et les formes graphiques, le travail sur la couleur et la lumière, ce qui constitue une démarche singulière qui rassemble à la fois du documentaire, de l’imprévu et de la mise en scène. En parallèle, la ré-appropriation de la photographie d’archive est un sujet de d’étude pour son Mémoire qui aboutie également à une réflexion personnelle sur la photographie de famille.