Sendas Noé

Corps formels

La Galerie Miranda et la Galerie Michael Hoppen présentent un dialogue photographique entre les nus en noir et blanc de Fernand Fonssagrives, premier mari du célèbre mannequin Lisa Fonssagrives devenue après la femme d’Irving Penn, et les mises en scènes sophistiquées et ludiques de Noé Sendas. La Galerie Miranda présentera notamment des oeuvres issues de sa série Wallpaper Girl de 2015. Il s’agit de la première exposition parisienne de Noé Sendas.

 

Vidéo, sculpture, collage, dessin et photographie : Noé Sendas expose son travail depuis les années 1990. Héritier des mouvements surréalistes, abstraites et modernistes – Dora Maar et Man Ray, John Baldessari et Guy Bourdin, Robert Gober and et John Stezaker – Sendas s’inspire d’un large éventail de références cinématographiques, littéraires, musicales pour créer des mises en scène intemporelles et contemporaines, étranges mais raffinés, où corps et architecture se confondent.